«Ce livre est un bijou, un appel à l’amour, au respect et à la tolérance. Les textes sont concis, facilement accessibles aux plus petits (moins de 6 ans), incitent à la réflexion des plus grands (+ de 6 ans) et résument l’essentiel pour les adultes qui cherchent à transmettre amour et partage. On y parle de relations (amour, amitié, homosexualité), de contacts physiques, de corps qui changent, de procréation et de règles (les interdits dictés par la loi) et aussi des réponses aux questions telles que : «Est- ce que je suis méchant si je n’aime pas quelqu’un de ma famille ? / Pourquoi la séparation, ça existe ? / C’est dégoutant ce que font les adultes pendant les relations sexuelles ! / De plus, les illustrations sont magnifiques.» C'est sur le blog Parents heureux, Enfants heureux - http://parents-heureux-enfants-heureux.com/ressources/




Vendredi 2 décembre 2016 - Vivants, Thierry Lenain, Betty Bone, Sarbacane, Amnesty International

Il y a un an paraissait l'édition "poche" (enfin, tout est relatif!) de C'est Ta vie!. Et je découvre seulement aujourd'hui la critique de la revue ENFANCE MAJUSCULE parue quelques mois plus tôt :

«Ce que j’ai vu de plus beau, de plus complet, sans tabou, sur l’éducation à la sexualité, mais aussi à la relation, au respect, à la responsabilité. Ce livre devrait entrer dans toutes les bibliothèques scolaires, mais aussi dans toutes les familles. Les enfants et les adolescents y trouveront réponse à toutes les questions qu’ils se posent et à celles qu’ils n’osent pas se poser. Un grand bravo à l’auteur et à l’illustrateur !»


«Finalement, on ouvre ce livre comme on entre dans un rêve : la réalité s’estompe peu à peu et tout peut arriver. Thierry Lenain a l’intelligence de ne pas tomber dans la facilité en ne terminant pas son récit avec la mort du grand-père. Au contraire, sa fin optimiste, qui semble refermer une parenthèse, offre au jeune lecteur un nouvel espoir : tous les hivers se terminent un jour, et le printemps si doux et si régénérant reviendra toujours apaiser les blessures.»

C'est sur le blog D'une berge à l'autre, http://litterature-a-blog.blogspot.fr/…/demain-les-fleurs-c…


C'est sur la-boutique-militante.com : «Lassée de vivre sous le joug d'un mari qui la rend malheureuse, Perrette rêve d'indépendance et se rend au village pour vendre son lait. Mais ce dernier, qui refuse qu'elle s'émancipe, tente de la faire trébucher en chemin, pour qu'elle perde son précieux chargement. Heureusement, Perrette peut compter sur l'aide de Tela la mouette, de Lapin et des abeilles»


Vivants, édité par Sarbacane - Sur Babelio, ce commentaire : «Magnifique album signé Thierry Lenain illustré par Betty Bone. J'aime la façon dont l'auteur s'adresse aux enfants pour évoquer des sujets graves, ici la question de la différence. Qu'est ce que c'est qu'être différent? Ne serait ce pas plus simple au fond d'être tous pareils, de penser pareil, de ressentir les mêmes choses? Sous la forme d'un dialogue entre un frère et une soeur, l'auteur invite son lecteur à se poser les bonnes questions. Un album philosophique qui nous rappelle que la différence est une richesse et ça ne fait pas de mal de le redire par les temps qui courent.»


Il y a un an paraissait l'édition "poche" (enfin, tout est relatif!) de C'est Ta Vie!. Et je découvre seulement aujourd'hui la critique de la revue ENFANCE MAJUSCULE parue quelques mois plus tôt : «Ce que j’ai vu de plus beau, de plus complet, sans tabou, sur l’éducation à la sexualité, mais aussi à la relation, au respect, à la responsabilité. Ce livre devrait entrer dans toutes les bibliothèques scolaires, mais aussi dans toutes les familles. Les enfants et les adolescents y trouveront réponse à toutes les questions qu’ils se posent et à celles qu’ils n’osent pas se poser. Un grand bravo à l’auteur et à l’illustrateur !»

http://enfance-majuscule.fr/cest-ta-vie/


Un jour, hop, tu écris un texte qui t'apparaît dans la tête, et un autre jour, hop, une petite fille le lit en chinois à des milliers de kilomètres de toi, et pendant ce temps-là, hop, une instit polonaise le lit en kamishibaï à sa classe. Il y a pire métier que celui d'auteur jeunesse...




Sur le blog J'enseigne avec la littérature jeunesse, Catherine Boissy propose pour les enseignants du primaire une fiche pédagogique "Lecture interactive avec l'album Wahid - Parler de la guerre et de l'amour avec les élèves, c'est possible". «C’est lors du dernier congrès de l’AQEP que je suis tombée en amour avec l'album Wahid. Le texte, concis et sensible, est un hymne à la tolérance et au respect d’autrui. Les illustrations colorées d’Olivier Balez parlent d’elles-mêmes : l’amour est plus fort que la guerre.»


Sur sitEcoles (site de professionnalisation des enseignants du 1er degré dans l'enseignement catholique), à propos de l'album Moi Dieu Merci : «Dans une réflexion sur ce qu’est l’exil, la souffrance de celui qui est exclu de partout, la détresse de se trouver sans papiers, sans travail, voilà un magnifique album. Sans pessimisme, il témoigne de ce qu’est la cruauté de la guerre, il fait comprendre au jeune lecteur combien émigrer pour trouver une vie meilleure peut se faire dans le déchirement et la détresse. C’est un album indispensable, porteur d’humanité et d’espoir, un album qui combat l’anonymat, et grâce auquel le sans-papier a un visage et un passé»



Billet rédigé par Marie Fradette, spécialiste de la littérature jeunesse, après la mise en ligne de l'album HB : «Cet album se pose non seulement en devoir de mémoire, mais il invite les adolescents à réfléchir à ces actes, et encore plus, à l’Homme qui porte, bien au-delà de lui-même, ce geste excessif. (…) Thierry Lenain a l’habitude de mettre en scène des sujets qui bousculent nos à priori, des thèmes qui invitent à questionner le monde qui nous entoure, à bouleverser nos repères pour mieux comprendre l’humain dans toute sa complexité. Il écrit sur la mort, l’enfance, la maladie parce qu’« il ne faut pas laisser les enfants seuls avec leur souffrance », confiait-il lors d’une conférence tenue au Congrès de Mots et de craie en avril dernier à Sherbrooke. H.B. c’est tout ça, c’est l’horrible, la peur, le mal-être, mais aussi une fenêtre ouverte sur l’autre monde, le côté sombre, l’autre côté du miroir qui nous fait si peur. Puis, au texte senti, à la fois doux, franc et direct de Lenain, se joignent les illustrations coup de poing de Sophie Dutertre. Le trait grossier, les lignes robustes, froides, hachurées, témoignent du malaise et renforcent la tension omniprésente dans le récit. À mettre entre toutes les mains pour imaginer, ensemble, un monde meilleur.»

Billet à lire ici:

Sur le blog de François Bégaudeau, on peut poser des questions et il répond. Je n'ai pas posé de question, mais j'y ai lu ça, écrit le 3 septembre dernier par Acratie, un contributeur : «Sérendipité. En 2003, 10 ans après l’évènement Human Bomb, Thierry Lenain publie H.B. aux éditions Sarbacane, pas à L’école des loisirs. Thierry Lenain est un auteur jeunesse mais ce livre s’adresse aux enfants et aux adultes ; Lenain a le talent de savoir s’adresser aux uns et aux autres. Il soulève des questions qui n’ont pas été posées en 93 : chercher à comprendre revient-il à pardonner ? Par exemple.» Honnêtement, je ne sais pas ce que veut dire "sérendipité". Et pour la question du talent, je ne me prononce pas. Mais pour le reste: oui, c'est exactement ce que j'ai voulu et veux encore faire. 

Voilà qui clôt mes posts HB, que vous pouvez lire en ligne ici :

Au début, je pensais écrire une fiction, à propos de la prise en otage des enfants par Human Bomb. Mais Thierry Jonquet dégaina beaucoup plus vite que moi : «Lorsque cette prise d'otages a eu lieu, nous étions plusieurs auteurs de polars au festival de Saint-Nazaire. On suivait ça d'heure en heure. Dans le train du retour, on a discuté pour savoir qui allait se colleter à cette histoire. J'ai décidé de réécrire l'histoire en prenant une classe d'enfants un peu plus âgés. ». C'est comme ça que j'ai compris que ce n'était pas des enfants dont je voulais parler dans ce que j'avais à écrire. Mais du preneur d'otages. Et donc de moi, de nous. 


Un jour, je reçois un coup de fil. C'est Emmanuel Darley (RIP) Il me dit :«Je suis en train d'écrire une pièce sur le preneur d'otages "Human Bomb". J'ai lu votre album, HB, j'avais envie d'en discuter avec vous». La pièce d'Emmanuel Darley s'appellera Être humain. A la lecture du manuscrit qu'il m'enverra avant qu'elle ne soit montée, j'y vois confirmation d'un fait : "Human Bomb" a lu Blanche Neige aux enfants. J'ai moi aussi mis ce détail dans mon album à l'époque, j'étais persuadé l'avoir appris dans un document, sans plus savoir lequel. Mais j'ai un doute quand-même. Je téléphone à Emmanuel Darley et je lui dis : «Alors, vous aussi, vous avez trouvé cette info, qu'il avait raconté Blanche Neige aux enfants ?» «Oui, me répond Emmanuel Darley. Je l'ai lu dans votre album.»

Voici HB en ligne : 

Un jour, je suis au Québec, en conférence, sur une estrade à côté de Daniel Pennac. Je me sens tout petit (Lenain, donc !). Bon, les gens en face sont surtout là pour Pennac. Normal. A la fin quelqu'un prend la parole dans le public : «Je n'ai pas de question, mais monsieur Pennac, vous ne pouvez pas partir sans nous lire quelque chose !». Il était fatigué, Daniel Pennac. Il le précise. Mais comme il est très gentil, il ajoute : «Cependant d'accord, je vais vous lire quelque chose.». Et il prend HB, mon album, là, qui est devant moi. Et il commence à le lire. Et il le lit entier. Ça ma fait drôle, quand-même.

Voici HB en ligne :

Un jour, en 2002, je reçois un coup de fil : «Bonjour, on est les éditions Sarbacane. On vient de naître. On a lu votre texte "H.B." sur votre site, le texte que vous n'arrivez pas à faire éditer. Nous on aimerait en faire un album.

C'est ainsi que «Human Bomb / Human Being» fut un des premiers albums publiés par Sarbacane. Aujourd'hui il est épuisé, le voici en ligne:



Librairie La Préface à Colomiers à propos de l'album "Vivants" (Ed. Sarbacane) : « Être soi, c'est aussi être différent des autres et tant mieux ! Être différent, c'est pouvoir s'exprimer, pouvoir être aimé et reconnu. Une fois encore, Thierry Lenain nous offre un texte d'une justesse formidable et les illustrations de Betty Bone donne de la légèreté au propos. A lire à tous âges ! »

Moi je l'ai toujours dit. La librairie La Préface à Colomiers, c'est une super librairie !


« (...) Vivant, cet album l’est pour le moins ! Magique, dynamique il chante la vie, la différence, le bonheur d’être soi mais aussi de retrouver l’autre. Tout enchante dans ce livre, le texte et les illustrations sont juste sublimes.” Eh bien.... Merci à la librairie Les sandales d'Empédocle ! Ici: http://librairiesandales.hautetfort.com/archive 
  :-)




« (...) Avec cet album, Thierry Lenain et Betty Bone prennent part aux débats qui nous agitent depuis des mois et répondent à leur manière, légère mais profonde, aux extrémistes de tous poils qui voudraient nous faire tous entrer dans un moule identique (comme par exemple celui ce qui impose aux femmes de recouvrir leur corps ou celui qui leur enjoint de le découvrir)....»

C'est un extrait de la critique de l'album Vivants illustré par Betty Bone et édité par Sarbacane, critique signée par la librairie Comptines de Bordeaux, ici:
http://librairiecomptines.hautetfort.com/archive/2016/09/05/vivants-5844068.html